L’année 2017 verra-t-elle la finalisation des bouleversements initiés par la Loi Macron pour l’ensemble des professions du droit et du chiffre, bientôt 2 ans après sa promulgation ?

On peut en douter en constatant les délais de publication des décrets d’application, toujours en instance notamment en ce qui concerne les experts-comptables, et souvent en contradiction avec les projets initiaux et notamment en ce qui concerne les notaires qui sont à l’évidence les plus malmenés.

Devant tant d’incertitudes, d’hésitations, et de revirements, on peut se demander si la Loi d’Emmanuel Macron n’est pas la victime collatérale de sa candidature à la présidence de la République …

Quoiqu’il en soit, que l’on en pense du bien ou du mal, des mutations considérables sont d’ores et déjà en cours de mise en place et la création de SPFPL entre dans les usages, pour permettre, en particulier, le travail en commun des experts-comptables avec les autres professions règlementées.

C’est dans ces conditions que nous sommes amenés à modifier profondément nos interventions pour vous aider à constituer des groupements interprofessionnels ainsi que vous pouvez le constater en vous rendant sur la page « Nos conditions » que nous vous invitons à consulter.

Vous constaterez, que plus que jamais, nous sommes à votre disposition pour vous aider efficacement à rechercher les partenaires que vous souhaitez, soit dans le cadre de votre profession, soit dans le cadre de création de structures interprofessionnelles.

séparation

En ce qui concerne, plus particulièrement les experts-comptables, nous mettons en place un nouveau service pour le rapprochement – achats et ventes de cabinets -  totalement innovant par rapport aux offres traditionnelles du marché.

Pour un service low-cost, mais parfaitement adapté et opérationnel, nos conditions tarifaires correspondent pratiquement à 1/3 de celles couramment en usage.

 

IMG_5742_modifié-1

Interprof a été créé à la publication de la loi Macron, à l’initiative de Jacques Bontemps, qui a été pendant plus de 30 ans, en contact étroit, successivement ou simultanément, avec les avocats, les notaires, les huissiers de justices et les experts comptables.

Les perspectives offertes aux professions du droit et du chiffre nous ont donc incités à créer notre petite SAS au capital de 1 500 €.

Nous sommes totalement indépendants, et sans contact avec quelque organisme ou lobby que ce soit.